Dragon Quest Heroes : Notre interview de Yūji Horii
Dragon Quest>le 15/07/2015 à 14h40 par Skypirate
Dragon Quest Heroes : Notre interview de Yūji Horii


Rencontrer Yūji Horii est une opportunité rare. A l'occasion de la sortie prochaine de Dragon Quest Heroes sur nos terres, l'illustre producteur s'est rendu jusqu'à la Japan Expo pour assurer la promotion du jeu, et nous livrer quelques anecdotes autour de son développement. Notre PandaDono national a sauté dans le premier train en direction de Paris pour rencontrer ce grand Monsieur, et vous propose aujourd'hui une transcription de cet instant magique. L'interview a été menée en compagnie de deux confrères spécialisés, Final Fantasy Ring, et Dragon Quest Fan. Nous vous souhaitons une agréable lecture et remercions chaleureusement Square Enix France d'avoir permis cette jolie rencontre.

Dragon Quest Heroes : Notre interview de Yūji Horii


FFRing : Square-Enix justifie généralement la non-sortie des jeux Dragon Quest en occident en raison de leur succès relatif dans nos contrées. D’après vous, qu’est-ce qui rend Dragon Quest Heroes si spécial pour notre marché ? En considérant le fait qu’il s’agit d’un jeu qui rend hommage à tous les épisodes de la saga ?

Ryota Aomi : Il y a plusieurs raisons. La première est le choix de la plate-forme. Il s’agit de la PlayStation 4 et ça fait plus de dix ans qu'aucun épisode de la série Dragon Quest n'est sorti sur PlayStation. Cette console a eu beaucoup de succès ici en Europe et en occident en général. Donc premièrement, nous pensons que, parce qu’il s’agit d’un jeu PS4, celui-ci s’accorde plus au marché européen. Ensuite, il y a bien sûr le type de jeu. Il s’agit d’un jeu d’action et nous pensons que les personnes qui n’ont jamais joué à un Dragon Quest peuvent s’amuser avec celui-ci. On peut y jouer très instinctivement et on peut facilement rentrer dans ce style de jeu. Enfin, il s’agit d’un jeu entièrement doublé. Tous les personnages ont leur propre voix et nous avons des voix anglaises. Selon-nous, ce sont tous ces éléments combinés qui font que ce jeu convient si bien au marché européen et c’est pour cela que le jeu sort ici.

Dragon Quest Fan : Square-Enix a enfin annoncé le Remake de Final Fantasy VII. Y-a-t’il des discussions à propos d’un remake d’un jeu Dragon Quest utilisant, par exemple, un nouveau moteur de jeu en cell-shading ? Comme par exemple mon épisode préféré : Dragon Quest III?

Yūji Horii : Il n’y a rien de prévu pour l’instant (rires). Mais il n’est pas impossible que quelque chose arrive dans le futur !

DQF : Dragon Quest Heroes est disponible depuis le début de l’année au Japon. Une suite est déjà prévue et il semble que son développement a déjà commencé. Vous avez-dit dans une interview que de nombreux personnages des épisodes V, VI, etc… seraient de la partie. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Y. H. : Nous ne pouvons rien vous dire de plus pour l’instant. Mais nous avons déjà finalisé les designs. En ce qui concerne les personnages, nous allons apporter au jeu ce que les fans réclament et ceux qui conviennent le mieux au style de jeu.

FFDream : Dragon Quest Heroes est un jeu cross-gen au Japon. En tant que développeur, cela vous limite-il au niveau des possibilités de gameplay ? Ou voyez-vous cela comme une chance d'offrir le titre à une plus large audience ?

Y. H. : Je pense qu’il s’agit d’une opportunité d’offrir le jeu à une plus large audience, donc c’est une bonne chose. Mais, c’est vrai, le développement est plus difficile. Je pense que Mr Ogasawara pourra mieux répondre à cette question que moi-même.
Kenichi Ogasawara : La chose intéressante à propos de la manière avec laquelle on a développé Dragon Quest Heroes est l’approche que l’on a adoptée. Nous avons d’abord commencé, comme pour tous les jeux, avec une réunion pendant laquelle on a décidé qu’il s’agirait d’un jeu PlayStation 4. L’idée d’une version PlayStation 3 n’était pas encore dans les esprits à l’époque. Nous avons donc commencé le développement sur la PS4 et ce n’est que bien après que l’on a porté le jeu sur PS3. Vous savez, actuellement chez Koei Tecmo, nous développons énormément de titres cross-gen ou disponibles sur différentes plate-formes. Mais en ce qui concerne Dragon Quest Heroes, il s’agit d’un jeu PS4 natif que l’on a créé à partir des ressources de cette plateforme. Nous l’avons développé méticuleusement sans ressentir de limites parce que l’on devait le sortir sur différentes plate-formes. Ce n’est que plus tard que nous l’avons porté pour la PlayStation 3. Nous n’étions donc pas limités lorsque nous avons créé le jeu.

Dragon Quest Heroes : Notre interview de Yūji Horii


FFRing : Pouvez-vous nous expliquer comment l’équipe de développement a-t-elle géré l’harmonie et la balance, pas seulement des designs, mais aussi des différents styles de combat des héros provenant de différents jeux ?

Y. H. : Lorsque que nous nous sommes penchés sur la question des personnages du jeu, nous avons analysé de nombreux aspects. Premièrement : Qui sont les personnages les plus populaire de l’univers Dragon Quest ? Mais également, la parité entre les personnages féminins et masculins qui est une chose très importante à nos yeux. Enfin, quelles armes seront utilisées par les personnages ? Nous avons eu de nombreuses discussions à ce sujet et nous avons gardé les meilleures idées !
R. A. : Je rajouterai que M. Ogasawara de Tecmo Koei a usé de toutes sortes de stratagèmes pour nous pousser à ajouter Jessica (DQ VIII) dans le jeu ! (rires) C’est pour ça qu’elle se trouve dans le jeu. Le résultat est que le nombre de personnages féminins est un peu plus important dans la balance !
FFRing: C’est une bonne chose ! (rires)
R.A. Vous avez raison ! (rires)

FFD : Pouvez-vous nous en dire plus sur les personnages que vous avez choisi d’intégrer dans Dragon Quest Heroes ?
Y. H. : Comme nous le mentionnons dans la question précédente, nous avons énormément travaillé sur la balance des armes, les personnages les plus populaires et la balance entre personnages féminins et masculines. En plus de cela, lorsque nous introduisons un nouveau personnage, il est parfois plus intéressant d’en ajouter un deuxième lié au premier. Cela créé une sorte de petite équipe ! Par exemple, nous avons ajouté Yangus en même temps que Jessica !
R. A.: Je rajouterai que, parce qu’il y a beaucoup de personnages classiques de la série, nous avons essayé d’ajouter de petites références des précédents jeux afin que les personnes qui ont joué à ces titres puissent s’amuser en les reconnaissant ! Par exemple Kiryl (de Dragon Quest IV) continue d’essayer d’utiliser le sort “Whack” alors qu’il n’arrive jamais à rien ! Il réessaye et rate à chaque fois, comme dans le jeu original ! Nous pensons que les personnes qui voient ce genre de clins d’œil vont adorer !
Y.H. : Nous avons également voulu intégrer Nera et Bianca de Dragon Quest V. Nous les avons incluses toute les deux car dans le jeu original, vous pouvez choisir de vous marier avec l'une ou l'autre. Alors, plutôt que de devoir choisir, nous avons décidé qu’elles devraient toutes les deux avoir leur place dans le jeu.

DQF : Dragon Quest VIII sortira sur Nintendo 3DS au Japon ce mois d’Août. Nous avons des informations sur la présence de nouveautés dans le jeu (comme de nouveaux scénarios pour les personnages principaux, nouveaux personnages jouables, etc…). Nous aimerions en savoir plus sur ces nouveautés et peut-être sur de nouvelles attaques ou un nouveau système de combat ?
Y.H. : Il n’y aura peut-être pas autant de nouveautés que celles que vous demandez à propos des nouveaux donjons, personnages, histoire, etc… La plus grosse nouveauté concerne la version japonaise du jeu avec l’intégration des voix ! Dans la version Européenne, lorsque celle-ci est sortie sur PS2, les voix étaient déjà présentes. Donc à ce niveau, cette nouvelle version n’apporte pas grand-chose. De plus, le jeu sorti sur la console de Sony à l’époque était déjà très beau, dû à son architecture incroyable pour l’époque ! Cette mise à jour sera donc légère sur les graphismes. Ici, vous aurez l’entièreté du jeu sorti à l’époque sur lequel nous avons eu l’opportunité d’ajouter quelques petites nouveautés que, j'espère, vous apprécierez !

DQF : Y-a-t’il une chance pour que les versions 3DS de Dragon Quest VII et VIII sortent chez nous en Europe et aux US ? Énormément de fans attendant une traduction !
Y. H. : Nous écoutons énormément les fans du monde entier et nous savons qu’ils attendent ces jeux. Nous y réfléchissons pour l’instant. Vous savez, je lis énormément les messages des fans et je comprends parfaitement ce qu’ils veulent.
DQF : Et donc, c’est oui ? (rire)
Y. H. : Gardez un œil sur les futures annonces !

NDLR : Durant la conférence Japan Expo, Mr Horii a laissé entendre clairement que DQ VII et VIII arriveraient sur 3DS en occident très prochainement...

FFD : Dragon Quest Heroes propose un système très passionnant où l'on peut invoquer des créatures pour protéger son bastion. Comment vous est venue cette idée ?
Y. H. : Nous avons très tôt décidé dans le processus de développement qu’il s’agirait d’un Action-RPG. Lorsqu’un jeu de ce type sort et qu’il est développé par Koei Tecmo, de nombreuses personnes s’attendent à un autre jeu de la série des « Warriors ». Nous voulions vraiment que ce jeu se distingue de ceux-ci, qu’il ne s’agisse pas d’un Warriors avec un « skin » Dragon Quest par-dessus. Mais nous voulions vraiment qu’il s’agisse d’un jeu d’action. Du coup, nous avons énormément réfléchi sur le gameplay à adopter pour le jeu afin qu'il soit différent. Nous voulions que toutes les personnes qui jouent aux jeux, même celles qui ne jouent pas aux Warriors, soient agréablement surprises ! C’est donc comme ça que l’on a commencé, durant cette période, à rassembler toutes les mécaniques du jeu.
Pour en revenir à la mécanique des bastions, celle-ci est basée sur les jeux du même genre. Nous voulions amener au Japon un genre de jeu qui est très populaire partout dans le monde, mais pas chez nous. Nous avons donc pensé qu'en utilisant Dragon Quest, une série que tout le monde connaît et aime au Japon, pour partager ce genre très populaire, permettrait aux japonais de se familiariser avec ces nouvelles mécaniques. De plus, toutes les personnes qui adorent les Tower Defense, vont adorer le jeu ! Donc nous avons pensé que ce serait une très bonne idée de créer ce genre de jeu !
Par contre, on est maintenant confrontés à un problème ! Nous avons tellement essayé, très tôt dans le développement, de rendre Dragon Quest Heroes unique et différent des jeux Warriors, que lorsque celui-ci est sorti un autre jeu Warriors intégrant le même genre de mécanique sortait également ! Donc, le jeu n’est plus vraiment unique ! (rire) C’est un peu désolant tout même ! (rire)

Dragon Quest Heroes : Notre interview de Yūji Horii


FFRing : Le gameplay de Dragon Quest Heroes convient parfaitement pour une campagne en ligne. Pourquoi ne pas avoir inclus de mode multijoueur dans le jeu ? S’agit-il d’une limitation technique ?
R. A. : Tout d’abord, c’est parce qu’il s’agit du premier Dragon Quest à sortir depuis longtemps, ici en Europe et en occident. Nous voulions que les fans puissent s’amuser et apprécier un jeu possédant un mode solo bien travaillé et complet plutôt que faire pâtir le solo avec un mode multijoueur peu travaillé et ajouté à la va-vite. Nous nous sommes donc éloignés de ça. Mais de nombreuses personnes nous posent aujourd’hui la question et réclament un mode multijoueurs en ligne. Nous allons donc envisager sérieusement cette possibilité pour le deuxième épisode.

DQF : M. Horii, vous avez travaillé sur la série des Dragon Quest pendant 30 ans sur différents types de jeu (Heroes, saga Slime, saga principale, etc…). Quels sont les jeux qui vous ont donné le plus de fil à retordre lors de leur développement ?
Y. H. : J’ai tellement de souvenirs des différents jeux, des difficultés et nombreux challenges rencontrés avec ceux-ci. Aussi loin que je me souvienne, parmi les plus compliqués, il y a Dragon Quest IV. Celui-ci est très fourni et contient énormément de cartes différentes. Il y a également le IX avec son développement sur console portable. Il y a bien entendu le X et la création de ce monde massivement multijoueurs (MMO) qui était particulièrement difficile à concevoir. Au final, d’après mes souvenirs, chacun des jeux avait son lot de difficultés. Dragon Quest Heroes n’est pas en reste, il s’agit d’un Action RPG, et nous avons rencontré d’autres problèmes lors de ce développement.

DQF : Quel est le statut actuel du développement de Dragon Quest XI ? Sera-t’il disponible l’année prochaine à l’occasion du 30ème anniversaire de la série ? Avez-vous prévu quelque chose pour cet événement spécial ?
R.A. : Nous n’avons encore rien décidé ! (rires) Nous préparons des choses en tout cas…
Y. H. : (rires...) Nous ne pouvons pas vous donner de détails sur le jeu actuellement. Nous sommes en plein processus créatif actuellement et ce dernier suit son court. Vous aurez plus de détails prochainement.
DQF : Pouvez-vous au moins nous dire si le jeu sera un jeu en ligne ou un jeu solo ?
Y.H. : (rires) Celui-ci sera un jeu solo uniquement !

FFD : Dragon Quest Heroes propose un nombre important de cut-scènes très bien faites et à la mise en scène dynamique. C'est inhabituel pour le genre du Warriors, pourquoi ce choix ?
R.A. : Tout d’abord, tout simplement parce que les personnes qui jouent à un Dragon Quest s’attendent à une vraie histoire et il s’agit de quelque chose de très important pour nous. Ensuite, nous avons décidé que le jeu devait avoir un rendu plus cinématique, un peu comme un film. Nous pensons également qu’ajouter toutes ces scènes ajoute de la densité et donne l’impression d’être dans une aventure épique voire dans un conte. De plus, la manière dont les personnages se comportent, parlent, etc… rend le tout beaucoup plus cinématique.
Y.H. : C’est un jeu qui va attirer le jeune public car vous avez tous ces petits monstres mignons. Mais la profondeur de l’histoire et toutes ces scènes cinématiques vont également attirer tous les joueurs.
R. A. : Aussi, le jeu a reçu une très bonne critique au Japon où le gameplay fonctionne très bien que l’on soit un enfant ou un adulte qui aime les jeux d’action. Tous les contrôles sont très accessibles, vous pouvez même réaliser des choses fun en ne martelant qu’un bouton. Nous voulions vraiment que le jeu plaise au plus grand nombre.

FFR : Est-ce que le combat en temps réel vous a donné envie de changer le gameplay de la série principale ? Certains fans sont inquiets de ce possible changement. Est-ce que Dragon Quest XI pourrait devenir un Action RPG ?
Y.H. : Dragon Quest XI sera un jeu classique, utilisant la mécanique tour par tour de la série. Si nous voulons encore faire un jeu d’action, celui-ci sera lié à la série des Dragon Quest Heroes. Nous voulons vraiment garder ces deux séries indépendantes !

DQF : Les six premiers épisodes de la saga ont été adaptés sur smartphone. Que pensez-vous de la stratégie des éditeurs sur l’envie de développer des jeux sur ces plateformes mobiles plutôt que sur consoles ?

Y. H. : Je ne pense pas que le succès grandissant des jeux mobiles doive focaliser l'attention sur cette plateforme exclusivement. Pour moi, il existe différents jeux qui s’adaptent de manière différente en fonction de la plateforme. Vous devez créer votre jeu pour que celui-ci tire avantage de la plateforme. Dragon Quest XI va être un jeu console parce que son gameplay convient mieux à l’utilisation d’une manette. Mais nous avons également le jeu Dragon Quest Monster Parade qui lui va sortir sur smartphones. Tout le jeu est basé sur les fonctionnalités tactiles et joue avec ça. Donc je pense que vous ne devez pas suivre bêtement le mouvement et aller vers la plate-forme la plus populaire. Au contraire, vous devez d’abord penser aux avantages de la plate-forme et de ce que vous allez faire avec ceux-ci. Créer ces remakes pour mobiles est en quelque sorte du fan service. (rires) Ce n’est pas une nouvelle direction pour la série.

DQF : Notre communauté en France mais également aux US aimerait avoir plus d’informations sur la chronologie officielle des différents Dragon Quest. Y-a-t’il des liens entre la saga Roto (mangas), la trilogie Tenkû no (IV, V, VI), Céleste (IX) et les autres ?
Y. H. : Pour faire simple, il y a un lien entre les épisodes I, II et III car leurs histoires sont dans la même continuité. En ce qui concerne le IV, V et VI c’est plus vague. Ils semblent partager le même univers (monde et chronologie) mais il n’y a en réalité pas vraiment de lien. En ce qui concerne le VII, VIII et IX, il n’y a aucun lien.

FFD : La direction artistique du titre est très colorée et rend un bel hommage aux travaux d'Akira Toriyama. De quelle manière s'est-il impliqué sur ce projet ?
R. A. : M. Toriyama était déjà impliqué dans les précédents jeux et, évidemment, il a encore été mis à contribution cette fois-ci. M. Horii et toute l’équipe du jeu ont beaucoup discuté avec lui. Nous avons parlé de la création des nouveaux personnages, dont les deux protagonistes principaux : Lucéus et Aurore. Mais également les caractéristiques et les armes utilisées par ces derniers. Comment ceuxi-ci allaient s’intégrer à l’histoire et quelle était leur personnalité. Toutes ces choses ont été abordées avec lui très tôt dans le développement. Ensuite, M. Toriyama est revenu avec le design pour les personnages.
C’est également la première fois dans l’histoire de Dragon Quest, que les héros principaux parlent et s'expriment directement. C’était également une clé essentielle du développement, trouver la voix qui convienne aux personnages. Nous avons la chance d’avoir deux doubleurs très connus au Japon dont les voix conviennent parfaitement : mademoiselle Kiritani et monsieur Matsuzaka. Nous sommes vraiment enchantés de la manière avec laquelle ils ont su donner vie aux héros. D’ailleurs, nous allons laisser le choix des voix japonaises dans le jeu qui sera disponible en France. Donc si vous aimez les voix japonaises, nous vous invitons à écouter ces doublages !

Dragon Quest Heroes : Notre interview de Yūji Horii


FFR : Il s’agit de ma dernière question et celle qui est certainement la plus étrange. Il y a quelques années, vous avez sorti le jeu Dragon Quest Swords, un jeu d’aventure à la première personne, dans lequel le joueur se bat à l’aide de la Wiimote. Est-ce que la Réalité Virtuelle vous inspire pour le futur de la saga ?
Y. H. : J’ai eu l’occasion, personnellement, de pouvoir tester les Projet Morpheus de Sony (PS4). C’est incroyable ! Tout semble vraiment réel ! J’ai testé un jeu s’appelant « Summer Lesson » dans lequel j’avais vraiment l’impression qu’une fille était assise à côté de moi, ce qui est relativement impressionnant. J’ai ensuite eu l’occasion de tester une autre démo dans laquelle vous avez l’impression d’être dans un aquarium avec un requin se déplaçant autour de vous. L’impact qu’a ce genre d’expérience sur vous est bluffant. J’aimerais vraiment pouvoir faire quelque chose avec cette technologie. Si j'ai plus de temps un jour, j’aimerais essayer de créer un spin-off à Dragon Quest en utilisant ce système.

DQF : De nombreuses personnes peuvent trouver sur Internet de nombreux mangas amusant mettant en scène un cross-over entre Dragon Ball et Dragon Quest. Y-a-t’il déjà eu des discussions officielles pour créer un projet basé sur ce cross-over ? Est-ce qu’un RPG Dragon Ball, créé par l’équipe en charge de Dragon Quest, est quelque chose d’envisageable ?
Y. H. : Je pense que les mondes de ces deux séries sont complètement différents et distincts. Le produit en tant que tel est différent. Je pense qu’il serait vraiment compliqué de synthétiser ces univers pour en faire un jeu. Ca ne serait vraiment pas simple.
DQF : Et pour un jeu basé uniquement sur Dragon Ball ?
Y. H. : La difficulté ici est tout autre, la licence appartient à Bandai Namco. Ce sont eux qui font les jeux et ont les droits. Je suis certain que ça ne serait pas facile non plus ! (rires)

DQF : Le 1er août aura lieu le Dragon Quest Festival. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
Y. H. : Il s’agit d’un événement en ligne pour Dragon Quest X. Celui-ci réunira de nombreuses personnes connectées et il est organisé spécialement pour eux. L’idée principale était de réunir ensemble tous ces joueurs qui partagent une même passion sans véritablement se connaître. Peut-être que certains en profiteront pour jouer dans la "vraie vie" en face à face !

FFD : Dragon Quest Heroes a reçu de très bonnes critiques grâce à ce mélange subtil entre éléments typiques du RPG, et le fun des affrontements. Était-ce un choix très important pour vous d'offrir beaucoup de possibilités en matière de personnalisation ?
Y. H. : Je pense que l’histoire elle-même a été créée pour être simple parce qu’il s’agit d’un jeu d’action. Ce qui rend le tout beaucoup plus accessible. Ensuite, le gameplay des combats ressemble à celui de la série des Warriors tout en ajoutant une différence avec la taille des monstres. En effet, dans la série des Warriors classique, vous vous battez en général contre des ennemis à taille humaine. Ici, dans le jeu, vous pouvez passer du tout petit monstre à quelque chose d’énorme et massif ! Nous pensons que c’est une bonne chose.
R. A. : Le truc, c’est que les gars de Koei Tecmo sont des grands fans de la série des Dragon Quest ! Ils voulaient vraiment créer un jeu qui donne l’impression d’être un vrai Dragon Quest. Ils sont venus avec de nombreuses bonnes idées. Ils ont partagé de nombreuses idées sur les monstres, sur leur taille ou sur les différents détails. Ils ont amené beaucoup de personnalité au jeu !
Y. H. : Par exemple, le gigantesque monstre Cyclope de Dragon Quest était déjà très grand. Pour ce jeu, il a encore grandi ! Il est maintenant titanesque ! Il s’agit d’une des excellentes idées des gars de Koei Tecmo !

DQF : Je ne pense pas que vous soyez au courant, mais dans le jeu Soul Calibur III, il est possible de personnaliser son personnage. Certains fans de Dragon Quest en ont profité pour recréer leurs héros favoris dans le jeu. Pensez-vous qu’un jeu Dragon Quest Battle est envisageable ?
Y. H. : C’est une idée intéressante, cependant, je pense que nous n’avons jamais vu de personnages se battre entre eux dans la série. Il s’agit le plus souvent des héros contre les monstres. Je pense que ce genre de jeu ne convient pas vraiment à Dragon Quest, même si l’idée reste intéressante.
R. A. : D’un point de vue de l’histoire c’est également complexe ! Il faut trouver un moyen pour expliquer la raison pour laquelle nos héros se battent entre eux ! (rires)

DQF : Pour Dragon Quest Heroes 2, Est-ce que les personnages du premier épisode seront de la partie ?
Y. H. : Nous ne pouvons pas encore dire grand-chose sur le jeu, et comment celui-ci va être. Ceci-dit, il s’agira d’un nouveau monde et d’une toute nouvelle histoire.

DQF : Dragon Quest : La quête de Daï (dai no daibōken) est très populaire en France depuis des années. Y-a-t’il un projet pour adapter cette histoire en jeux vidéo ? Je sais que cette histoire est un peu étrange vu qu’il s’agit d’un animé calqué sur un jeu.
Y. H. : Une fois de plus, il nous faudrait trouver du temps. De plus, il y a un nouveau un problème avec les droits de licence. C’est vraiment compliqué d’obtenir les droits pour réaliser un jeu, même si il s’agit de vos personnages. Mais si nous en avons le temps un jour, peut-être que l’on essayera de faire en sorte que ça arrive !
Ceci dit, pour tous les gens qui aiment cet animé, il y a en quelque sorte des références dans Dragon Quest Heroes. Certaines attaques ont un nom proche de celui de l’animé et un des personnages du jeu est doublé par le même acteur qui doublait le héros dans l’animé !

DQF : Une élection pour désigner l’ambassadeur de Dragon Quest aura bientôt lieu. Une vidéo a été postée à ce sujet sur la chaine Dragon Quest X TV. Est-ce que les fans du monde entier pourront participer à cette élection et avoir une chance de devenir l’ambassadeur du jeu ?
Y. H. : Malheureusement, ce ne sera pas possible. C’est dommage, mais le site n’est disponible que pour le Japon. Désolé !

Dragon Quest Heroes : Notre interview de Yūji Horii


Les questions créditées pour le compte de FINAL FANTASY DREAM ont été posées par Bastien ARNAUD (http://FFDREAM.COM). Propos traduits de l'anglais par Jean-Marie RICHEL. Toute reproduction de l'interview nécessite un lien vers notre site. Aucune autre demande particulière est requise. Merci !


Bookmark and Share


Flux RSS Valid XHTML 1.0