La mission de l'horreur : Pourquoi tant de haine ?

La mission de l’horreur
Pourquoi tant de haine ?

1er Chapitre : L'arrivée

Cela fait maintenant cinq ans que Ultimécia avait été détruite. Les SeeDs sont redevenu de simple mercenaire agissant pour régler les conflits de la planète.
Squall et Linoa ne s'étaient pas quittés, à présents fiancés. Squall avait d'ailleurs profité de la bonne humeur constante de Linoa pour s'ouvrir aux autres, abandonnant son côté renfermé.
Irvine et Selphie étaient aussi ensemble, bien qu'ayant été séparé plusieurs fois à leurs débuts.

Après avoir réglé le conflit contre Galbadia, la planète s'était largement calmée, se contentant de petits conflits très vite réglés.

Un matin, Squall et ses amis se regroupèrent à l'entrée du campus.
Bien, dit Squall, je sais que d'habitude on ne fait pas autant de manières, mais une nouvelle élève est censée arrivée aujourd'hui...
Intéressant, ajouta Irvine.
Irvine, souffla Selphie, ferme-là...
La nouvelle est issue d'une famille proche de la gouvernante, et a enduré plusieurs épreuves durant sa jeunesse, enfin c'est ce que le directeur m'a dit. Bref, nous organisons un petit banquet d'accueil et j'ai besoin de vous tous. Zell... Zell ?
Zell, profitant de l'explication pour se glisser dans un coin, redressa une tête à la bouche pleine de bretzels.
Oui ? fit-il, tant bien que mal, des morceaux de bretzels se retrouvant projetés un peu partout.
Tu iras à Balamb la chercher à la gare.
Mais, ils distribuent des bretzels à la cafét'...
T'aura tout le temps d'y aller plus tard.
Mais... mes bretzels...
Irvine, Selphie et Quistis, continua Squall en se détournant de Zell tombé à genoux à terre, vous allez finir la préparation de la réception.
OK, dit Quistis.
Euh, commença Selphie, et Linoa, elle fait quoi ?
Elle vient avec moi.
Petit polisson va, dit Irvine en lui donnant un coup de coude dans les côtes.
Irvine... soupira Squall en le regardant avec fureur.
Bah quoi ? C'est vrai non ?
Irvine se plaça face à Squall
Me dis pas que tu penses pareil que moi, dit-il en lui donnant un autre coup de coude dans les côtes.
Au bord de l'énervement, Squall se prit la tête entre les mains.
Allons, c'est normal, ajouta Irvine, après tout, avec Selphie...
LA FERME IRVINE !!! hurla Selphie en lui donnant un coup dans la figure.

Chacun partit alors à ses occupations. Vers 15h30, la préparation de l'accueil pour la nouvelle élève était terminée. La majorité des élèves continuaient leurs cours jusqu'à son arrivé, tandis que les gradés n'étant pas en mission s'occupaient d'agencer correctement le buffet. Squall, à l'entrée de la BGU, était appuyé contre un des murs.
Bien, Zell ne devrait plus tarder, déclara Squall en regardant vers l'horloge accroché au dessus de l'entrée.
15h45, personne.
...
16h00, personne.
...
16h15, pareil.
...
16h30, Squall envoi Selphie et Irvine à la gare.
...
16h45, personne.
...
17h00, Selphie et Irvine reviennent avec la mère de Zell, en déclarant qu'ils se sont trompés de maison. La mère de Zell les regardait avec un soupson de colère tout en se râclant la gorge avec insistance, tandis que Selphie suivit de Irvine s'enfuirent, avec un sourire bizarre, vers les dortoirs.

Bon bah..., fit Squall, Quistis et Linoa, venez avec moi, on va s'en occuper.
Ils partirent tous les trois vers Balamb, quittant l'université posée à son emplacement d'origine.

Sur la route, ils virent Zell marchant très lentement, une fille à ses côtés, la regardant avec insistance, à la limite de l'hypnose.
Eh ! Zell ! Cria Quistis, tu fais quoi là ?
Zell ne la regarda même pas, il continuait de marcher à côté de la fille sans la quitter des yeux. Squall n'aurait pas été étonné de voir un filet de bave s'échapper de sa bouche.
La fille avait des cheveux d'un blond argent coupés mi-longs, un t-shirt noir surmonté d'un pull rouge sang avec un signe tribal noir derrière -une espèce de lance- un jean bleu et de grande bottes grises avec des dessins bizarres dessus.
Lorsqu'ils furent arrivés devant Squall, Zell le regarda d'un air hébété :

Oh ! Salut Squall, ça va ?
Euh, Zell, t'es sûr que ça va toi ?
Hein ! Oui, très bien pourquoi ? Tiens, je te présente Métiulcia.
Squall tourna la tête en direction de Métiulcia, prêt à lui souhaiter la bienvenue ici. Mais lorsque ses yeux croisèrent ceux de la jeune femme, il se sentit étrange, comme soulevé par une légère brise de printemps.
Squall, dit Linoa, qu'est-ce que tu as ?
Squall ! fit Quistis.
On aurait crut le voir face à Linoa, peu avant qu'il ne l'embrasse. Il se mit à côté d'elle et ils avancèrent vers la BGU. Linoa et Quistis restèrent bouche bée en voyant ce spectacle, toutes deux rouges de colère, puis se mirent en route elles aussi.


2e Chapitre : Quand la vie rencontre la mort...

Une fois à la BGU, tout le monde se dirigea vers le campus où se trouvait la réception pour la nouvelle. Cette dernière ne fût même pas impressionnée par le nombre d'élèves, ou même de pâtisserie, ou alors elle le cachait bien.
Je suis sûre que Zell va se précipiter sur les bretzels, glissa Linoa à l'oreille d'un Squall rêveur.
A sa grande surprise, Zell venait de passer à côté de la table avec les bretzels sans même y jeter un coup d'oeil, le regard toujours rivé sur la nouvelle.
Bizarre...
Linoa regarda derrière elle et vit la mère de Zell.
Il n'a jamais pu résister à des bretzels, dit cette dernière, cette fille a dû lui faire beaucoup d'effet...
C'est ce qui m'inquiète justement, à Squall aussi...
Étrange en effet.
Elle vit Irvine et Selphie se glisser dans les toilettes.
Je dois vous laisser...
Elle entra à la suite du couple.
Bon, allons sur la scène, dit Quistis, on doit faire notre discours.
Linoa et Quistis partirent vers la scène lorsque Quistis trébucha et tomba par terre, en arrière.
Linoa eût alors comme un pressentiment.
Quistis se relevait et commençait à tendre la main afin de s'appuyer contre la table et se relever. Linoa se précipita et lui prit la main pour l'aider.

Merci, dit Quistis.
Elle s'éloigna de la table. Linoa regarda le bord de la table et vit un couteau, le manche sur le bord. Linoa sentit alors un frisson lui remonter le dos : si elle n'avait pas aidé Quistis, elle se serait appuyée sur le couteau qui se serait retourné et lui serait tomber sur la poitrine, la blessant mortellement par la même occasion.
Linoa éloigna le couteau du bord de la table et rejoignit Quistis sur la scène.

Bien, dit Quistis au micro, je voudrais d'abord vous féliciter pour avoir préparé cette magnifique réception. Je souhaiterais que notre nouvelle élève et camarade monte sur scène afin qu'elle se présente.
Métiulcia avança vers la scène suivit de Zell et de Squall. Linoa prit Squall part le bras et l'éloigna du campus, se dirigeant vers l'entrée.
Qu'est-ce qui te prend Squall ? demanda Linoa.
Hein ? Heu, rien, je dois y aller.
Squall commença à retourner vers la scène mais Linoa le retint :
Tu restes ici.
Écoute moi bien Linoa, dit Squall en haussant la voix, je suis encore libre de mes mouvements non ? Alors je te prierais de me laisser faire ce que je veux. Et puis je suis le leader de la BGU, je suis donc dans l'obligation d'accompagner la nouvelle.
Oui, c'est ça, je t'ai bien vu. T'as vu comment tu la regardes ?
Eh ! Je la regarde comme je veux d'accord ?
Non justement.
Oh ! Tu m'énerves. J'ai autre chose à faire que de te crier dessus. Laisse moi maintenant.
Non, tu ne t'en vas pas.
Linoa prit Squall par l'avant-bras.
Lâche-moi sale pute, va retrouver ton Seifer.
Squall tira son bras violemment et frappa Linoa d'un grand coup. Cette dernière tomba par terre avec une marque rouge au visage.
Squall repartit vers le campus. Linoa resta à l'entrée du campus. Elle n'avait jamais vu Squall autant en colère, et elle ne l'avait jamais entendu l'insulter ainsi. Il ne l'avait encore pas frappé aussi fort, pas du tout même pour être franche...
Linoa repartit vers les dortoirs et essaya de s'endormir. Elle regarda l'horloge : 18 heures.
Elle finit par s'endormir, alors qu'elle pensait plus à l'état anormal de Squall qu'à l'étrange pressentiment de tout à l'heure...


3e Chapitre : Lorsque la justice vous arrête...

Le jour d'après, Linoa allât sur le balcon, alors que la BGU partait pour Horizon. Elle regarda les oiseaux passer devant elle, l'écume frapper le bord de l'université... Tout était calme et paisible. Elle s'imaginait enfin vivre dans un monde sans menace réelle... Puis lui vint la pensée de ce qu'il s'était passé la veille et elle baissa la tête, espérant que tout cela n'avait été qu'un rêve, que Squall allait bientôt arriver, la prendrait par les épaules et l'embrasserais.
Y fait beau hein ?
Linoa regarda derrière elle et elle vit Irvine qui semblait en pleine forme.
Oula, tu m'as l'air déçue de me voir toi, dit Irvine avec un léger mouvement de recul.
Et toi, fit Linoa, t'as l'air d'avoir passé une bonne soirée...
Oui, répondit Irvine, le sourire aux lèvres. Vers 8 heure, la mère de Zell est rentrée chez elle.
Ouais, je vois.
C'est à ce moment que Linoa eût un autre mal de crâne.
Le haut-parleur de l'université grésillait et elle entendait le vent faire un bruit bizarre, comme si on faisait tourner très vite un bâton à bout de bras. Et ce bruit se rapprochait.

IRVINE ! hurla Linoa, couche toi...
Quoi ?!
Linoa sauta sur Irvine alors qu'un objet passait à grande vitesse au-dessus d'eux en allant se fracasser contre la paroi de la BGU
C'était quoi ça ? demanda Irvine.
J... je ne sais pas, hésita Linoa.
Je vais chercher Squall...
Non ! va plutôt chercher Quistis.
D'accord.
Irvine rentra dans l'université et alla vers la salle de classe de Quistis.
QUISTIS ! cria Irvine en ouvrant la porte.
Toute la classe leva les yeux vers lui.

Oui ? dit Quistis qui était à sa gauche.
Désolé... salut les filles ! dit-il en levant la main en direction de jeunes élèves qui le regardaient en rigolant.
Irvine, fit Quistis avec un ton de reproche, qu'as-tu à me dire ?
Viens, vite.
Excusez-moi tout le monde, fit Quistis à ses élèves, sortez vos livres et révisez la page 125.
Irvine et Quistis allèrent au balcon. Lorsqu'ils ouvrirent la porte, ils virent Linoa allongée par terre, avec les habits presque totalement brûlé, ne lui laissant qu'un morceau de son t-shirt et de son short noirs, le corps lui aussi grandement marqué.
Oh ! s'exclama Irvine. Que s'est-il passé?
Vite, dit Quistis, amenons la à l'infirmerie.
Irvine prit Linoa dans ses bras et la souleva, puis, précédé de Quistis, ils partirent à l'infirmerie :
On dirait que quelqu'un lui a lancé un sort de type feu, affirma le Dr Kadowaki.
Mais qui ? demanda Irvine.
Dit-moi Irvine, fit le Dr Kadowaki, que s'est-il passé avant que tu ailles chercher Quistis ?
Eh bien, je suis venu sur le balcon et on a discuté.
Oui...
Après, il y eu comme un bruit dans les hauts-parleur et...
Un bruit ? répéta le Dr Kadowaki. Je n'ai pourtant pas entendu de défaillance dans les haut-parleurs !
Non, ajouta Quistis, on venait juste d'entendre Shu nous dire que l'une des éoliennes de Horizon avait perdue une palle...
Et bien justement, reprit Irvine, quelque chose passa au dessus de nos têtes juste après ce grésillement alors Linoa s'était jetée sur moi pour qu'on s'allonge sur le sol. J'ai d'ailleurs bien aimé ce moment...
Irvine..., dit Quistis.
Oui, je sais... Désolé...
Et c'est tout ? demanda le Docteur.
Bah, après je suis allé chercher Quistis et nous l'avons trouvé dans cet état.
Mmmh..., fit le Docteur d'un air songeur.
Une brusque secousse fit trembler la BGU.

Qu'est-ce qui se passe ? demanda Irvine avec stupeur
Nous voilà à Horizon, dit Quistis.
A ce moment là, la terre devint flou et lumineuse. Irvine voyait des choses étranges et faillit perdre l'équilibre, se raccrochant au bureau de l'infirmerie de justesse.

Qui a t-il Irvine ? demanda Quistis en le prenant par les épaules.
Je... je ne sais pas, j'ai eu comme un... je dois aller voir Squall.
Mais...
Irvine se précipita dans les couloirs où il vit Squall avec Zell et Métiulcia.
Squall !
Mmm, quoi ? dit-il avec un air idiot.
Squall, pourquoi n'es-tu pas avec Linoa ?
Bon, si c'est juste pour ça que tu es venu me voir...
Je ne te comprends pas, tu es censé être son fiancé non ?
Plus maintenant.
Quoi ?!
Va t-en.
Squall, ressaisi-toi voyons... Ne me dit pas que tu as oublié Linoa à cause de cette... cette allumeuse !
Squall le foudroya du regard. Il lâcha le bras de Métiulcia et empoigna Irvine :
On n'insulte pas les filles devant moi...
Ouais, c'est ça. Et tu crois me faire peur ? Tu as changé Squall, et depuis que cette fille est là...
Squall le prit part la gorge :
Bien, tu as dépassé les limites, tu vas rester à Horizon jusqu'à notre retour, dans un mois.
Argh...
Squall lâcha Irvine. Il donna l'ordre de laisser Irvine sur Horizon avec pour motif une sanction disciplinaire. Ce dernier resta alors sur Horizon, tandis que la BGU repartait le soir, pour l'orphelinat.


4e chapitre : Apocalypse frappe...

Irvine se trouvait sur la passerelle, en regardant les panneaux solaires.
Qu'est ce que c'était que cette intuition ? dit-il pour lui-même en repensant au malaise qu'il avait eu plus tôt.
On parle tout seul ?
Irvine regarda derrière lui et il vit Selphie.
Mais, fit Irvine, que fais-tu ici ?
A ton avis ? dit Selphie.
Selphie s'approcha alors d'Irvine et tout deux s'enlacèrent tendrement. Après quelques secondes, Irvine et Selphie allèrent près de la mairie, sur le bord du mur qui les délimitait des panneaux solaires (Bien entendu, le livre cochon a disparu).

Qu'est-ce qu'on fait alors ? demanda Selphie.
Je ne sais pas, répondit Irvine, depuis que la nouvelle est arrivée, tout est bizarre.
Oui...
Un bruit de pas se fit entendre.
Qui va là ?
Pas de réponse. Irvine et Selphie se levèrent, dégainant leur arme.
Ah ah ah...
Le rire provenait de partout à la fois, comme s'il se réverbérait dans toute la ville. Brusquement, une force invisible les poussa du mur et ils tombèrent sur les panneaux solaires.
Qu'est-ce qui se passe ? demanda Irvine, inquiet. Qui nous...
Une autre intuition...
SELPHIE, ECARTE-TOI...
Il poussa Selphie qui glissa et tomba 3 mètres plus loin. A ce moment, le panneau sur lequel elle se trouvait explosa.
Ouah ! fit Selphie en se redressant.
SELPHIE, COURT...
Ils se mirent à courir alors que les panneaux solaires explosaient les uns après les autres tout autour d'eux...
Ah ah, je vous aurai...
Irvine et Selphie s'arrêtèrent pour regarder qui leur parlait, mais ils eurent juste le temps de voir une forme habillée de rouge et ils entendirent :
APOCALYPSE...
Le sort fatal les blessa gravement, détruisant par la même occasion tous les panneaux solaires d'Horizon...


FIN de la première partie

Revenir aux FanFictions >>> La vérité suffit-elle à combler la peine ?

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones